© 2020 Ensemble l'Imaginaire

PROJETS

TOXIC BOX
l'Imaginaire & Daniel Zea

pour sampler, flûte, saxophone et animations 3D 


Création au Festival Musica 2020

Durée 1h15

« Parler de l’humain à partir de la perte de son humanité, de sa fragilité vis-à-vis de la technologie. C’est sans doute une obsession de mon travail récent.

[…] Une danse absurde remplie de vide. Un miroir de notre fascination aveugle et absurde par nos écrans. » (Daniel Zéa)

 

www.danielzea.org

 

Programme :

  • Alba Fernanda Triana : Microcosmos (2016) ou Musique on a bound string and resonating tube (2018) - Installation

  • Daniel Zéa : The Love letters?  (pour deux musiciens et électroniques)

  • Nicolas Collins : Pea soupe (1974 / 2014) 10-20’ (version pour saxophone et électroniques)

  • Daniel Zéa : Toxic Box, pour sampler, flûte, saxophone et animations 3D 

TRIOPLUS

Concert - électronique

 

Création le 9 mars 2019 à la galerie Aedaen à Strasbourg.
Durée 1h15 
La naissance de la nouvelle formule instrumentale de l’Imaginaire! Pas de piano acoustique à coté de la flûte et du saxophone, mais des claviers, synthés, des vents amplifiés et des sons électroniques. Ce set-up a donné lieu à la création d’une nouvelle pièce de David Brynjar Franzson, compositeur islandais vivant à New-York, ainsi qu’à la création d’une pièce pour saxophone solo et électronique de Eric Maestri qui fut dans la direction artistique de l’ensemble durant huit années. Miasma du compositeur Suisse Antoine Chessex complète le programme qui joue avec la perception de l’auditeur à travers ses nappes fluctuantes et ses tensions hypnotiques entre le matériau sonore et les instruments.

 

Programme :

  • David Brynjar Franzson : utterance 2.1
    (commande de l’imaginaire)

  • Eric Maestri :  Trans (commande de l’imaginaire)

  • Antoine Chessex : Miasma

OBLIVION - VANITAS SANORA

Sebastian Rivas & l’Imaginaire
& Neue Vocalsolisten 

 

Spectacle de Théâtre Musical pour voix, 3 instrumentistes (flûte, saxophone, piano, orgue positif) et Installation sonore. 

Durée : 1h15

 

Création en 2016 - Commande d’Etat  

Création de la nouvelle version en 2021 

 

"Oblivion/Vanitas Sonora" est une variation sur le thème des vanités, ces natures mortes d’un genre particulier qui évoquent la vie humaine mais aussi son caractère fugace, éphémère. L’œuvre pose une réflexion sur le temps, physique et historique, effectue des va-et-vient entre aujourd’hui et hier, entre technologie de pointe et clins d’œil à l’histoire de l’art, pour mieux interroger notre place en ce monde. Une thématique existentialiste qui s’inscrit dans les préoccupations du compositeur, revendiquant une musique "contemporaine", au sens où elle est engagée dans les questionnements de son temps. 

 

« Le projet Oblivion prend racine dans ce corpus de textes, d’iconographie, de réincarnations et d’intertextualités qui traverse de façon transversale les genres et les temps. Il est basé sur la dualité incarnation/désincarnation au travers d’une installation sonore pérenne et d’un spectacle hybride de théâtre musical. D’une durée d’une heure, le spectacle est basé sur un texte fait de multiples interceptes tirés des « Octonaires sur la vanité du monde" d’ Antoine de La Roche Chandieu, de l’Odyssée, du conte  "L’immortel" de Jorge Luis Borges, et de "Les os d’écho" de Beckett. » (Sebastian Rivas) 

PÉDAGOGIE
& TRANSMISSION



Décembre 2019 - mai 2020

3 ateliers pour les étudiants de la HEAR 
Février 2020
Atelier peinture pour les jeunes enfants, Fossé des Treize, Strasbourg
Juin 2020
Concert pédagogique « Autoportraits », Barr, école municipale de musique, collège

MOSAÏQUE

Concert instrumental 

Durée 1h - 2h 

 

En 2009, l’association L’imaginaire - musique d’idées voyait le jour. En 2019, dix années plus tard, cette structure bien établie dans le paysage de la création musicale strasbourgeoise organise sa cinquième saison de concert, ses musiciens se sont produits dans de nombreux pays européens (Italie, Espagne, Angleterre, Portugal, Suisse), plus d’une vingtaine d’oeuvres ont été crées et des actions pédagogiques pleines de sens ont été organisées. 

Pour fêter l’aventure de ces dix années passées très riches artistiquement et humainement, En juin 2019, l’Imaginaire a organisé un événement exceptionnel pour son public.

 

23 des compositeurs qui ont collaboré avec l’Imaginaire ces dix dernières années ont été invités à écrire une courte pièce de deux-trois minutes pour le trio (flute, saxophone et piano). Tous ont répondu positivement pour participer à ce concert mosaïque les réunissant dans un programme et présentant une palette de jeunes compositeurs qui sont chers à l’ensemble. 

AUS DEN SIEBEN TAGEN
 

Spectacle - théâtre physique 

Durée 1h 

 

"Aus den sieben Tagen" de Karlheinz Stockhausen a été écrit en mai 1968. Pas de notes, mais une suite de textes transcendants, évoquant l’univers du dehors et l’immensité du dedans. L’interprète, qu’il soit musicien, danseur ou acteur est comme un antenne qui cherche, capte, ressent l’invisible et le rend visible et audible. Un texte fort et toujours actuel qui invite à la pleine conscience, la méditation et la transe. 

Les questions sur l’expressivité corporelle, les mouvements imaginaires exprimés par le son et la poésie qui naît de l’expérimentation instantanée sont les problématiques auxquelles l’Imaginaire est particulièrement sensible. L’envie de collaborer a été très vite partagée et concrétisée avec l’artiste invitée Katiouschka Kuhn de l’école de théâtre physique et sa classe. Il en est né un spectacle pour acteurs, flûte, saxophone et sons électroniques. 

  • SoundCloud - Gris Cercle
  • Facebook